Caroline Gayral

débusqueuse de tapis

Caroline avait envie d’une seconde vie dans sa propre vie. Plus bohème, plus nomade. Depuis 5 ans, cette ancienne avocate s’envole tous les mois au Maroc pour assouvir sa passion : trouver les plus beaux tapis berbères. Elle les déniche au fin fond des médinas ou chez les artisans eux-mêmes, entre Tanger, Marrakech, Essaouira, Taroudant ou Ouarzazate. Caroline choisit ses tapis et les fait restaurer, avant de les installer confortablement dans son showroom du 7ème arrondissement. On est allés chez elle, dans son appart, pour parler tribus, rencontres, langue berbère, mais surtout tapis, restons concentrés.

Image moodboard caroline Image moodboard caroline

“Je voulais une
aventure dans
ma propre vie.”

Image moodboard caroline Image moodboard caroline

fleche haut Pour agencer ses tapis, Caroline chine aussi du petit mobilier, comme les typiques tabourets marocains en bois, des plateaux pour table basse, des housses de coussin, des plaids… Avec toujours en tête : proposer du made in Morocco, twisté à la sauce contemporaine, pour trôner sans fausse note dans nos salons.

fleche gauche Coup de coeur pour les tapis “Azilal”, colorés de rouge, de rose, de vert, de bleu, et tissés par les femmes de la tribu du même nom, à l’Est de Marrakech, pendant leur grossesse, pour les enfants à venir.

Image moodboard caroline

“Fragment” désigne ce qui reste d’un tapis usé, sa trame. Une quasi-relique qui témoigne du savoir-faire artisanal. Mention spéciale pour la handiras, ces couvertures traditionnelles de mariage que Caroline a détournées en housses de coussin

Image moodboard caroline Image moodboard caroline

Caroline tient à avoir des prix très compétitifs : premiers modèles autour de 120€ et à partir de 200€ pour les tapis en laine.

A surveiller : la prochaine collection de vaisselle imaginée par Caroline.

Image moodboard caroline Son site Son compte instagram

Recevez plus d'idées déco dans votre boîte mail